Comment se bat la famille d’Elisabeth contre les ulcères de son mari? Vous pouvez lire ci-dessous le journal d’un de nos clients à propos des effets qu’ils ont expérimenté en utilisant l’Eau d’Arquebusade. Ils ont eu la bonté de partager avec nous le journal quotidien qu’elle a écrit.

Comment nous battons-nous contre les plaies ulcéreuses de mon mari?

 

Je m’appelle Elisabeth, mon mari a eu une de ses jambes amputée au-dessous du genou à cause d’une vasoconstriction, et une ancienne prothèse portée auparavant lui a causé des plaies ulcéreuses.

Nous sommes très heureux d’avoir trouvé cette substance, parce que la première blessure a bientôt presque trois ans et que nous avons essayé toutes sortes de choses sans grand succès, que les résultats de l’essence herbale Eau d’Arquebusade de Fabre & Bouet ont dépassé en très peu de temps.

Le première ulcère a eu lieu en 2012, parce qu’après son amputation, mon mari reçut une prothèse mal fixée qui frotta le moignon. 
Pour traiter la plaie, des amis nous ont suggéré un centre de soins à proximité, où nous nous sommes rendus pendant six mois deux fois par semaine. Il y eut peu d’améliorations et cela fut lourd à assumer financièrement.

De plus, nous devions nous déplacer à cette époque à l’aide d’un fauteuil roulant, car en raison d’une grande plaie douloureuse, mon mari ne pouvait pas porter sa prothèse.

Pendant l’automne 2012, grâce aux recommendations de notre médecin de famille,nous avons eu la chance de pouvoir utiliser un service de soins à domicile opérant dans notre quartier. Ainsi, pendant les six mois suivants, nous avons eu régulièrement de l’aide à la maison. Mais tout ce qu’il faisait était de changer les pansements, chose que j’appris à faire moi-même plus tard.

En parallèle, nous allions aussi régulièrement à la clinique, où on nous donnait une crème et une espèce de poudre pour le traitement, qui ne donna pas beaucoup de résultats non plus. Puis, je me suis retrouvé toute seule après qu’ils m’aient dit qu’il n’était plus nécessaire de venir. Malheureusement, à ce moment, Il y avait un total de trois plaies ulcéreuses.

J’ai beaucoup lu sur internet au sujet des possibilités et des traitements, puis j’ai recherché des cliniques privées, et nous avons ainsi fini chez deux docteurs, pas l’un après l’autre, qui ne furent que des expériences décevantes.

Pour 100 euros, le premier n’a pas même regardé la plaie ,le second a fait une échographie Doppler et a noté que tôt ou tard, l’autre jambe devrait être coupée.Vous pouvez imaginer ce que nous avons ressenti! Il ne nous a donné aucun aide ou directive concernant le traitement de la plaie. Et il nous a même fallu payer pour ça!

Je continuais à prendre soin de lui par moi-même, en désinfectant et en pansant, ce qui n’améliorait pas vraiment les choses, mais ne les empirait pas non plus.

Cette année, j’ai trouvé une thérapie par ondes de choc pour le traitement des plaies,pour laquelle nous étions enthousiastes, on était contents de voir une possibilité de guérison, parce qu’entre-temps deux nouvelles plaies étaient apparues et la guérison était très importante afin de pouvoir utiliser la prothèse.

Après trois mois de traitement, qui était plutôt cher, nous avons connu une légère amélioration, mais loin de ce que nous espérions.

J’ai continué de chercher sur internet et il y a environ quatre semaines, j’ai trouvé l’essence Eau d’Arquebusade. Je l’ai acheté le jour suivant. Depuis, nous sommes heureux de l’utiliser, parce que les plaies se sont visiblement améliorées et que nous commençons à trouver une certaine tranquillité de l’esprit, car nous ne traitons plus les plaies en vain plusieurs fois par jour.

Nous traitons les plaies quatre fois par jour et même ainsi, nous voyons des améliorations significatives. Les plaies sont devenues plus petites, et l’intérieur a changé, elles sont moins profondes.

La décharge n’est plus aussi lourde qu’avant, les bords de la plaie sont plus définis, et on peut même voir la reformation de la peau. Le bandage nécéssaire pour couvrir la plaie devient de plus en plus petit.

Ces résultats nous encouragent à continuer avec cette méthode, car elle semble la plus efficace parmi celles que nous avons utilisées jusqu’ici. Au cours de la même journée, nous pouvons voir des changements continus.

Nous continuons avec le traitement sans le changer, et même si l’amélioration est lente, je peux dire avec certitiude que l’essence herbale Eau d’Arquebusade est la seule substance en laquelle nous ayons confiance après nos précédentes expériences, et grâce à laquelle nous attendons des améliorations.

J’ai tenu un journal détaillé de la cicatrisation d’une des plaies:

  • 18 Septembre: la forme de la plaie a changé, devenant plus étroite; aux bords, la fomation d’une nouvelle couche de peau est visible.
  • 22 Septembre: Autour de la plaie, la formation de la peau continue de se développer lentement, la plaie ne suinte pas.
  • 28 Septembre: Autour de la plaie, la formation de la peau continue de se développer lentement ,la plaie suinte à minima.Il y a une croissance visible de la couche de peau inférieure à côté de la plaie vers la semelle.
  • 5 Octobre: Autour de la plaie, la formation de la peau continue de se développer lentement ,la plaie ne suinte pas. Il y a une croissance visible de la couche de peau inférieure à côté de la plaie vers la semelle.
  • 13 Novembre: La formation de la peau continue encore de se développer lentement autour de la plaie, la plaie ne suinte pas. Il me semble que son contour est un peu plus gonflé, et qu’elle s’est résorbée un tout petit peu.
  • 21 Novembre: De nouvelles couches de peau se développent autour de la plaie.

Nous continuons le traitement tout en documentant les changements.

L’autre jour, j’ai reçu une très bonne nouvelle, qui nous a ravi. La mère d’une de mes amie , qui a 80 ans, a un ulcère variqueux qui revient tous les ans. Jusqu’à présent, les traitements et médicaments prescrits par le dermatologue avaient été efficaces, mais cette année, ils n’ont pas fonctionné. Alors, je leur ai conseillé l’essence, et mon amie l’a achetée il y a deux semaines.

Depuis, ils pulvérisent l’essence sur la plaie et sa mère le supporte bien, car elle a dit que l’irritation causée par la pulvérisation était moins douloureuse sur sa plaie que la douleur de sa plaie sans pulvérisation.

La blessure guérit visiblement et après un examen médical récent, le docteur a aussi été satisfait de l’amélioration et il a dit que cela guérissait bien. Elles ont juste souri,et n’ont pas dit au médecin la raison de cette amélioration spectaculaire.